Chauffeur privé VTC Paris aéroport Granville

 

 

L’histoire de Granville remonte au premier millénaire et est étroitement liée à la Baie du Mont Saint-Michel. Le passé de Granville en tant que port de Grande Pêche et de bisquines a fait d’elle aujourd’hui le premier port coquillers de France, c’est-à-dire, spécialisé dans la pêche aux coquillages.

 

La presqu’île portait le nom de Roque de Lihou, où Lihou signifiait rocher en pente. Cette appellation est notamment à cause de sa situation sur un promontoire rocheux. Ce n’est qu’après sa prise par les Normands qu’elle prend l’acronyme de Granville, d’après le nom du chef viking ayant mené à sa conquête. Au milieu du IIème millénaire, durant la Guerre de Cent Ans, le roi Henri VI d’Angleterre fait édifier la forteresse de Granville pour isoler le Mont Saint-Michel, mais il tombe quand même entre les mains des Français. Charles VII fortifie alors Granville et accorde aux habitants des avantages tels l’exemption de tâche et un droit de marché.

 

La ville commence alors à prospérer, en l’occurrence grâce à la pêche aux morues canadiens et plus tard la pêche des Huîtres pied de cheval. Les premiers navires en destination du Canada, vers les Terre-Neuve, marquent alors le début de la Grande Pêche. Pour pallier au vide que les longs mois de voyage allaient laisser entre eux, les marins et leur famille se retrouvaient autour d’une Grande Fête, qui est à l’origine de l’actuel Carnaval de Granville. Outre les activités des morutiers, une communauté de Juifs fortunés chassés d’Espagne vint à Granville et prit beaucoup part à son développement, notamment en armant une flotte importante de la ville.

 

Ainsi armée, Granville gagne alors le droit d’attaquer et de piller les navires ennemis, ce qu’on appellera « le droit de pratiquer la course », à partir du règne de Roi Louis XIV. Bon nombre de bâtiments granvillais se font armer. Une quinzaine de corsaires vont aussi marquer Granville dont l’Amiral Georges-René Pléville Le Pelley. Ce dernier a même sa statue érigée sur le port de Granville. Après cette période, des conflits ont amené à des bombardements de la ville, puis de grands incendies et plusieurs maisons en ont été détruites. Des travaux de réhabilitation ont été entrepris pour redorer le blason de Granville. Nous vous proposons des visites guidées par votre chauffeur guide.

 

Réputée pour la pêche aux coquillages, la ville est aussi reconnu entre autres les huitres, les coquilles Saint-Jacques, les praires et surtout les bulots. En 2016, les coquillages représentaient près de 80% de tonnages débarqués. Un festival des coquillages – Toute la mer sur un plateau - est régulièrement organisé sous la halle à marée de Granville, durant lequel dégustation, vente de coquillages, ateliers de cuisine proposés par de Grand Chefs pour grands et petits sont à l’honneur.

 

La construction d’un bassin de Plaisance en 1975 pour compléter le Port de Granville lui a permis également de devenir une cité balnéaire. On peut trouver à Granville quatre plages de sables : une dans la partie septentrionale entre la presqu’île et la rivière Le Boscq, les trois autres au Sud sur la baie, alternées de falaise. La commune fait même partie de l’Association des Plus beaux détours de France, grâce à sa beauté et son environnement extrêmement riche. Le plus beau paysage offert par Granville est sûrement l’archipel de granit des Îles de Chausey, composé de 52 îlots visibles à marée hautes et près de quatre cent autres que l’on ne peut voir qu’à marée basse. Le granit de ces îles se retrouve dans plusieurs constructions dont les trottoirs de Paris, l’abbaye du Mont Saint-Michel ou même pour reconstruire l’ancienne rivale de Granville, Saint-Malo. Pour votre séjour en ville, n’hésitez pas à réserver un service automobile à Paris.

 

Le Musée Christian Dior

Sur les hauteurs du plat Gousset, face à l’archipel des Chausey, la famille de Christian Dior s’est installée dans une villa baptisée en ces temps-là « les Rhumbs ». Cette demeure a été aménagée par le jeune couturier et sa mère même, Madeleine Dior, entre 1906 et 1930. Maison d’enfance du célèbre couturier, la résidence est aujourd’hui un musée qui lui est dédié : de son enfance à son accession à la sphère ultime de la mode, toute sa vie y est retracée. Le site est accessible aux adultes pour moins de 10 euros, il est gratuit pour les enfants de moins de 12 ans.

 

Le Centre Régional de Nautisme

Situé entre le Mont Saint-Michel et les îles Chausey, le Centre Régional de Nautisme de Granville ou CRNG propose des activités d’apprentissage nautiques et de pratique touristique : catamarans, planches à voile, dériveurs. C’est aussi un centre de formation professionnelle du nautisme où apprenants sont sanctionnés de diplômes fédéraux et brevets d’État. En plus d’utiliser le bassin de plaisance, le centre dispose de sa propre retenue d’eau pour ses activités. La présence du centre à Granville témoigne du potentiel de la ville en termes d’activités nautiques. Il place Granville à la Première place des écoles de Voiles Françaises.

 

Le Saumonier de Granville

Cet atelier est un lieu pour porter honneur à Granville et à ses richesses maritimes. Particulièrement, on y montre la technique ancestrale du fumage de poissons, et ce de façon artisanale. Tout se fait donc à la main ! Comment obtenir le filet du poisson, comment le saler, le trancher, etc. Il vous sera également possible de goûter au produit de la maison, fièrement appelé « le vrai goût du saumon fumé ». Mais outre le saumon, d’autres poissons et coquillages sont aussi de la dégustation comme les maquereaux, le cabillaud ou le merlu ou encore les pétoncles. Le bulot et les coquilles Saint-Jacques sont elles aussi fumées.

 

Le musée d’Art et d’Histoire de Granville

Abrité par le logis du Roy sur la Haute Ville, ce musée relate l’histoire de Granville, la vie balnéaire et les activités maritimes qui ont marqués la ville. Y sont présentées des collections de coiffes, de bijoux, de costumes représentant la vie en Normandie au XIXème siècle. Les particularités du mobilier de Granville y tiennent également une place. Des conférences, colloques s’y tiennent régulièrement ainsi que des ateliers pédagogiques pour enfants, des expositions temporaires.

 

Les îles Chausey

L’archipel des Îles de Chausey sont une destination incontournable lors d’un séjour à Granville. Une impression de « bout du monde » s’en dégage, tellement l’ambiance semble sauvage. La plus grande des îles n’est habitée que par une trentaine de personnes. Il n’y existe qu’un établissement touristique à proprement parler, quelques gîtes, une ancienne chapelle construite vers le milieu du XIXème siècle. L’intérêt de la visite des îles se trouve surtout dans la curiosité de voir la nature, de s’y promener, d’y faire quelque excursion, pour écouter le clapotement de l’eau et le chant des oiseaux, des dauphins et des phoques, admirer l’eau claire et les plages de sable blanc. La pêche au homard, au bar, au congre y est également très prisée. Pour votre séjour, sachez que notre flotte est composée de voitures de luxe, de fourgonnettes et de pick-up.

 

Située en Normandie, Granville est aussi appelée la cité corsaire. Elle est située à 77,8 km de l’Airborne Museum et à 20,4 km du Parc Zoologique de Champrépus. La ville se trouve à 358,6 km de l’Aéroport CDG et à 352,8 km de l’Aéroport d’Orly.

Mis a jour le 05 - 03