Chauffeur privé VTC Paris aéroport Etretat

 

 

 

Des galets gris sur la plage aux falaises de calcaire de couleur blanche de la craie, en passant par les trois fameuses arches naturelles qui sont la Porte d’Amont, la Porte d’Aval et la Manne porte, la ville de l’Etretat a tout pour plaire.

 

Etretat aurait déjà été occupé depuis l’Antiquité. L’hypothèse suppose que ces occupants auraient été liés à des Romains. Effectivement, des vestiges d’une civilisation romaine y ont été retrouvés tels des monnaies, des vases, un cimetière ou même un aqueduc. Plus tard, Etretat passe sous plusieurs autorités : les ducs de Normandie, l’abbaye de Fécamp, Louis XIV, Monsieur de Grandval, etc. Ces personnalités ont beau « exploité » la commune, elle est par deux fois submergée par les eaux. Autrefois village de pêcheurs, Etretat se voit abandonné de ses occupants, car le XIXème siècle va faire d’elle plus qu’un petit bourg. Etretat évolua beaucoup pour devenir une station balnéaire, au point où les pêcheurs quittaient les lieux pour laisser place aux innombrables vacanciers qui commencent à y affluer ou décidaient de rester et de troquer les filets de pêche contre les activités plus touristiques.

En effet, après 1843 (suite aux nombreux orages, torrents de boue, inondations malgré l’existence d’une écluse), Etretat commence ses activités balnéaires. La ville est alors liée à d’autres par omnibus à cheval. Les routes vers Fécamp et le Havre sont améliorées. Un projet de construction de station thermale est mis en œuvre sous Napoléon III et trois de ses amis, financé par des musiciens de l’Opéra de Paris. Dans la même vision, des villas sont construites, le village lui-même est remis sur pied en utilisant les fameux galets de silex qui ornent les plages. Plus Etretat est connue, plus les artistes font bâtir une résidence au cœur de la ville. Et plus elle est fréquentée, plus les écrivains ont font la publicité dans leurs œuvres. Les guerres du siècle suivant vont cependant bouleverser la ville.

Dans la Première Guerre, Etretat devient une base arrière et un hôpital général des armées britanniques tantôt, puis des troupes Américaines. Après ce premier affrontement, les conditions de vie et les routes se sont améliorés à Étretat favorisant ainsi le tourisme. Mais la Seconde Guerre va chambouler cette croissance : maintes batailles vont se passer devant Étretat. La ville va être le théâtre de plusieurs épaves de bateaux de guerre. Suite à la guerre, le village balnéaire doit faire l’objet d’une grande métamorphose. Les anciennes villas qui ont été pillées sont pour la plupart rasées, la façade maritime est reconstruite principalement en béton. Pour retracer ces histoires, nous pouvons vous fournir un service de location de jour.

 

Aujourd’hui, Etretat est un très beau lieu touristique connu pour ses arches et ses falaises blanches. Celles-ci font les principaux intérêts des touristes, incluant plusieurs fan du gentleman-cambrioleur qui viennent pour élucider les mystères auquel leur personnage est confronté dans une de ses aventures, dans l’Aiguille creuse. Dans le centre-ville, on peut encore voir certaines résidences d’artistes, vestiges des guerres mondiales mais aussi d’anciennes maisons traditionnelles. Il y a aussi d’anciens bâtiments ayant été épargnés par les différents conflits qui ont détruit la ville, comme le marché Couvert, le Château des Aygues, la Villa la Guillette.

La pêche qui y était traditionnellement pratiquée ne l’est plus de nos jours, même si les pêcheurs sont toujours présents, surtout dans l’obscurité de la nuit, quand les touristes leur laissent un peu de place pour installer leur canne à pêche. C’est le tourisme surtout qui fait tourner l’économie à Etretat. Bon nombre des vieux bâtiments et d’anciennes villas des estivants ont été convertis en maisons d’hôte ou en établissements hôteliers pour pouvoir accueillir les près de 1 à 2 millions de voyageurs venus se restaurer dans le calme d’Etretat chaque année. Il en est par exemple le cas de la Résidence Manoir de la Salamandre.

La plage d’Etretat est aujourd’hui un lieu de marche, une digue a été spécialement conçue à cet effet. Les galets qui la longent ont surtout un rôle esthétique, mais ne facilitent pas les promenades. Notre destination est essentiellement de l'aéroport à l'hôtel, nous pouvons toutefois vous emmener voir les endroits incontournables à Étretat.

 

La Falaise d’Aval

La Falaise d’Aval est une grande Arcade naturelle de silex accompagnée d’une aiguille haute de 80 mètres, visible dès que vous êtes sur le front de mer. Elle est accessible via un escalier en roche de 180 marches, qui prendront environ un quart d’heure à franchir. Une fois arrivé en haut des marches, vous aurez une vue imprenable sur le village d’Etretat et sur la falaise d’Amont. Les cinéphiles l’auront sûrement reconnu comme le fond de plusieurs scènes du film Arsène Lupin de Jean Paul Salomé.

La Falaise d’Amont

C’est la plus petite des fameuses arches d’Etretat. Elle se trouve à droite de la mer. On peut y accéder en empruntant trois chemins. Le premier se trouve derrière l’immeuble des Roches Blanches, où un petit passage mène vers la cime. Le second est situé sur la côte du Mont. Le troisième commence sur la plage tout en bas en empruntant l’escalier du Chaudron. En tout cas, en prenant un chemin ou l’autre, vous saurez que vous êtes arrivé au sommet si vous arrivez à apercevoir le vieil édifice dédié aux marins qu’est la Chapelle Notre-Dame-de-la-Garde. Du haut de la Falaise d’amont, vous aurez un panorama d’Etretat et de la Falaise d’Aval.

Le Clos Lupin

C’est une splendide maison à colombage construite en 1850 dont un jardin de style Français entoure. Cet endroit appartenait à l’auteur des aventures d’Arsène Lupin, l’écrivain Maurice Leblanc. Avant qu’il ne l’ait acheté, l’endroit s’appelait le Sphinx. Puis, il le renomma en honneur à son personnage et aux fleurs qu’il y a planté, les lupins. Depuis 1999 jusqu’à aujourd’hui, le Clos Lupin est un musée dédié au célèbre personnage. Photos originales, peintures, écrits de l’écrivain y sont exposés. Des effets ayant appartenus à Arsène Lupin, autant que des vêtements font aussi partie des objets présentés.

Le Vieux Marché

Lieu incontournable de la vie des habitants d’Etretat, le Vieux Marché l’est autant pour les visiteurs. Avec un clocher, des poutres sculptées, sa structure tout en bois renferme différentes boutiques qui proposent cartes postales, petits souvenirs, articles artisanaux. Le toit est particulièrement bien conservé, avec sa charpente datant du moyen-âge. Se promener dans ses petites allées donnerait l’impression de faire un voyage dans le temps. Avant de quitter Etretat, allez y faire un petit saut pour vous acheter de quoi vous rappeler votre séjour !

La plage d’Etretat

Etretat est toujours une station balnéaire aujourd’hui. Entre les falaises d’Amont à droite et d’Aval sur la gauche, la plage de galets s’étend sur un kilomètre invitant les promeneurs à faire des ricochets. Une digue-promenade longe le bord de mer, c’est de cette digue qu’on arrive à l’escalier de 180 marches qui mène au sommet de l’Aval. Lors de votre séjour, sachez que nous mettons à votre disposition un service de transfert professionnel de haute qualité.

 

Étretat est un véritable attrape-touristes, nationaux comme internationaux. La ville se trouve à 86,8 km de la Cathédrale Notre Dame de Rouen et à 28,1 km de Musée d'art moderne André Malraux. Sachez aussi que la distance qui la séparer de l’Aéroport CDG est de 224,2 km tandis que l’Aéroport d’Orly est à 218,4 km.

Mis a jour le 18 - 02